Auteur : V. Blaise

Préparation du tissu et impression

Préparation du tissu  Le tissu que l’on souhaite imprimer doit être tendu et stabilisé le plus possible sur un panneau. Je fixe le tissu selon la technique pratiquée dans le surihaku, le yuzen, et leLire la suite…

Fabrication du pochoir

La taille du pochoir est selon moi l’opération la plus difficile. Elle requiert des compétences professionnelles. Le motif, à la fois dans son style et dans son exécution, trahit souvent le travail fait par unLire la suite…

Les recettes d’adhésif

Voici quelques recettes que nous avons mises au point pour créer des inkin d’aspect plus ou moins épais, plus ou moins brillant. N° 40. Assez fin, brillant Colle de bœuf à 10% 71% Kanbaiko àLire la suite…

Recherche expérimentale

Nous avons réalisé des essais de fabrication de tissus inkin, en nous basant sur les recherches et les observations exposées dans les articles  Les composantes de l’adhésif : sources  et  Observations d’un corpus d’inkin , avecLire la suite…

Observation d’un corpus d’inkin

Les inkin véritables ne sont pas seulement recherchés par les monteurs parce qu’ils sont anciens, mais aussi et surtout pour leur aspect, qui diffère de celui des techniques de dorure plus récentes, du surihaku, duLire la suite…

Les pochoirs

Comme nous l’expliquons dans un article précédent, les techniques rassemblées au Japon sous le terme d’inkin sont variées, et peuvent faire référence à des œuvres peintes à la poudre l’or, imprimées à l’aide d’une matriceLire la suite…

Les motifs

Les motifs vus sur les tissus inkin sont à la fois très variés et très similaires. Deux types de motifs dominent largement : d’une part les rinceaux fleuris (en général des pivoines) dans le style chinois,Lire la suite…

Les tissus de fond des inkin

A la diversité des catégories d’inkin, de leurs époques de création et de leurs techniques d’impression, répond la multiplicité des tissus employés pour le fond. Les inkin anciens (ko-inkin, jôdai inkin) observés au Japon sontLire la suite…

Au Japon, le surihaku

Le surihaku est la technique japonaise qui consiste à imprimer des textiles avec une feuille d’or ou d’argent, en l’appliquant sur des motifs imprimés à la colle à travers un pochoir. La définition telle quelleLire la suite…

Le Omu-i

Peu de tissus inkin anciens ont été conservés au Japon dans leurs dimensions d’origine. De par leur valeur religieuse et leur rareté matérielle, les kesas en inkin conservés dans leur intégralité sont particulièrement précieux. LeLire la suite…